UN PEU D' HISTOIRE ... A LITTLE HISTORY

LE RITE DE MISRAÏM

A Venise, en 1788 un groupe de Sociniens (secte protestante anti-trinitaire) demande une patente de constitution à Alexandre Cagliostro, alors de passage à Trente. Ils choisissent de travailler au Rite Templier et Cagliostro leur transmet donc la Lumière Maçonnique : les trois premiers grades de la Maçonnerie anglaise et les grades supérieurs de la Maçonnerie allemande, très marquée par la tradition templière. Le nom de Misraïm qu’ils adoptèrent alors est donc un rappel de ce Rite égyptien qui leur permis d’obtenir la personnalité obédientielle. Misraïm va essaimer rapidement à Milan, Gênes, Naples et sera introduit en France par Michel Bédarride, qui avait reçu en 1810, à Naples, les pouvoirs magistraux du Frère De Lassalle.

De 1810 à 1813, les trois frères Bédarride développent avec succès le Rite en France, et cela sous la protection du Rite Ecossais. Le Rite de Misraïm compte, en effet, des noms maçonniques illustres à sa tête : le Comte Muraire, Souverain Grand Commandeur du Rite Ecossais Ancien Accepté, le Duc Decazes, le Duc de Saxe-Weimar, le Duc de Leicester, le Lieutenant Général Baron Teste. Rapidement, sous la Terreur Blanche, c'est Misraïm qui transmet leur nécessaire maîtrise aux Carbonari.Violemment anticlérical et antiroyaliste, le Rite groupe alors une cinquantaine de Loges à travers le pays. La police de la Restauration obtient sa dissolution. Clandestin pendant dix-huit années, restauré en 1838, dissous à nouveau en 1841, il sort de la clandestinité en 1848. Dès lors, il s'achemine vers la fusion, en 1881, avec le Rite de Memphis, sous l'impulsion de Giuseppe GARIBALDI.

LE RITE DE MEMPHIS

La plupart des membres de la mission d'Egypte qui accompagnèrent Bonaparte étaient Maçons de très anciens Rites Initiatiques : Philalètes, Frères Africains, Rite Hermétique, Philadelphes, Rite Primitif, ainsi que du Grand Orient de France.

C'est la découverte, au Caire d'une survivance gnostico-hermétique, qui va conduire ces Frères à renoncer à la filiation reçue jadis par la Grande Loge de Londres. C’est ainsi que, sous la direction de Samuel Honis et de Marconis de Nègre, naît à Montauban, en 1815, un nouveau courant maçonnique ne devant rien à l'Angleterre : le Rite de Memphis.

 

Si, très rapidement, le Rite de Misraïm rassemble alors les jacobins nostalgiques de la République avec les Carbonari, c'est au sein du Rite de Memphis que se regroupent les demi-soldes de la Grande Armée et les bonapartistes demeurés fidèles à l'Aigle. Notons du reste que les deux Rites ont en 1816 le même Grand Maître Général, prémisses de la fusion future.

Mais le Grand Orient de France, alors majoritairement monarchiste, demande et obtient la dissolution de Memphis.

En 1826 cependant, le Rite reprend ses travaux sous l'Obédience du même Grand Orient. Dissous comme Misraïm en 1841, Memphis entre, lui aussi, dans la clandestinité. Il ne réapparaît qu'avec la République, en 1848.Dissous de nouveau en 1850, il est réveillé en 1853.

Comportant alors de très nombreuses Loges à l'étranger, il compte des personnalités telles que Louis Blanc et Garibaldi qui, dix-neuf années plus tard, sera l'artisan de l'unification de Memphis et de Misraïm.

Cagliostro  (Giuseppe Balsamo) 1743-1795

Marc Bédarride

LE RITE DE MEMPHIS-MISRAÏM

Duc Decazes 1788-1860

Jusqu'en 1881, les Rites de Memphis et Misraïm cheminent parallèlement et de concert.

Or, les deux Rites commencent à rassembler sous double appartenance des Maçons du Grand Orient de France et du Rite Ecossais Ancien et Accepté qu'intéressent l'Esotérisme de la Symbolique Maçonnique, la Gnose, la Kabbale et l'Hermétisme.

En effet, outre leurs dépôts égyptiens, Misraïm et Memphis sont toujours les héritiers et les conservateurs des vieilles Traditions Initiatiques du XVIIIème siècle : Philalèthes, Philadelphes, Rite Hermétique, Rite Primitif. Misraïm compte 90 Grades divers, et Memphis, 95.

Lorsque Giuseppe Garibaldi est désigné comme premier Grand - Maître Général "ad vitam" pour chacune de ces deux Obédiences, une fusion de fait s'accomplit et rend possible l'établissement d'une échelle commune de Grades. Aujourd'hui, après les trois premiers degrés de la Maçonnerie Universelle, les particularités de Memphis - Misraïm s'affirment dans les Ateliers supérieurs qui pratiquent obligatoirement les : 4e Degré (maître Secret),12e Degré (Grand Maître Architecte) , 13e degré (Royal Arche), 14e degré (Grand Elu de la Voûte Sacrée), 18e, degré (Chevalier Rose + Croix), 30e degré (Chevalier Kadosh), 33e degré (Souverain Grand Inspecteur Général). Les 20è, 28è, 66e, et 90e degrés sont conférés, sur décision de Souverain Sanctuaire Mixte, à des Maçons en reconnaissance de leur valeur, de leurs connaissances et de leur fidélité à l’Ordre. Le 95ème degré qui correspond à une fonction, leur confère le droit de siéger au Souverain Sanctuaire, par cooptation de ce dernier, en qualité de Patriarche - Grand Conservateur du Rite.

HISTOIRE CONTEMPORAINE

Il est établi que la Franc-Maçonnerie a beaucoup apporté à l'Humanité et il convient de rappeler qu’ elle a payé un lourd tribut à la défense des libertés.

Le Rite Ancien et Primitif de Memphis - Misraïm n’a pas oublié ses morts, en particulier : Constant CHEVILLON qui fut assassiné par la milice de Vichy le 25 mars 1944 et le Grand Maître de Belgique, Georges DELAIVE qui fut décapité par les S. S.

Aujourd'hui encore, on assassine des hommes qui combattent pour la LIBERTÉ . Dernièrement nous comptons trois francs-maçons parmi les victimes de la tuerie de Charlie Hebdo, faisant 12 morts et de nombreux blessés. Nous déplorons parmi les victimes, les frères ;  Bernard Maris, Michel Renaud, Bernard Ollagnier. Un autre frère de Clermont-Ferrand accompagnait Michel Renaud lors de la conférence de rédaction de Charlie Hebdo. Il a échappé par miracle aux balles des assassins en se jetant à terre.

Évidemment l’ensemble des frères et sœurs membres de la Grande Loge Mixte française de Memphis-Misraïm, se joignent à leurs frères et sœurs du Grand Orient De France et du Droit Humain pour partager avec eux leur peine incommensurable.

Jacques-Etienne

MARCONIS DE NÈGRE

Giuseppe GARIBALDI

1807-1882

DE LA DÉNOMINATION DU RITE

RITE: Ensemble des règles et des cérémonies pratiquées dans notre Tradition. Le Rite est une voie initiatique en lui-même.

ANCIEN: A l'origine de notre Rite, on trouve le Rite de Misraïm (Venise 1788) et le Rite de Memphis (Montauban 1815). C'est le Grand Maître GARIBALDI qui prépara et réalisa la fusion des deux rites en 1881.

PRIMITIF: Le Rite actuel de Memphis ensuite du Rite Primitif des Philadelphes à - Misraïm est issu d’une première filiation qui vient du Rite Primitif de Paris en 1721 et Narbonne en 1779.MEMPHIS: Cité de l'Egypte ancienne située à la pointe du delta du Nil. C'est là que fut créé le Rite par des initiés en contact avec cette antique civilisation : Mot correspondant au pluriel « d'égyptien ». Il apparaît à Venise, dans un groupe de Sociniens. La patente de Constitution fut donnée par Alexandre Cagliostro.

 

 

Retour Menu

 

Websit Design : G.L.M.F.M.M © 2015-2016

Les droits de propriété intellectuelle sur les documents contenus dans ce site et chacun des éléments en faisant partie sont la propriété exclusive de la Grande Loge Mixte Française de Memphis-Misraïm.. La reproduction de tous documents publiés sur le site est seulement autorisée aux fins exclusives d'information pour un usage personnel et privé, toute reproduction et toute utilisation de copies réalisées à d'autres fins étant expressément interdite.

 

Membre de la Confédération internationale des Puissances Maçonniques CIPM ééé
Toutes reproductions interdites Copyright & INPI : 2015 - 2016 G.L.M.F.M.M 1997 - 2017